Esprit de Clocher... à Partager !

La reconstruction de 1920

{jcomments on}

Le CAUE (Conseil d'Architecture, d'Ubanisme et de l'Environnement) a publié en 2007, un ouvrage intitulé :

La reconstruction des années 1920 en Meuse : Un patrimoine à protéger.

Ce document est disponible à la CODECOM de Clermont.

Bien que (miraculeusement !) peu concerné dans notre village, le bilan suivant vaut d'être rappelé :

destruction_1914.gifParce qu'elle a utilisé une artillerie alimentée par des munitions produits en quantités industrielles, la première Guerre Mondiale a causé des ravages sur le territoire comme jamais aucune auparavant.

Devant l'ampleur des destructions, l'Etat français prend trés vite conscience des difficultés qui attendent la population après le conflit : une loi de finance prévoyant le droit individuel à une réparation des dommages subis pour faits de guerre est votée dès décembre 1914, ses modalités seront définies en 1919 sur la répartition des dommages de guerre.

En France, les dégats d'étendent sur un dizaine de départements (Nord, Pas de Calais, Somme, Oise, Aisne, Ardennes, Marne, Meuse, Meurthe et Moselle et Vosges)

En Meuse, un tiers du département n'est plus qu'un champ de ruines. 334 communes sont dévastées. Plus de la moitié des bâtiments d'avant guerre est à reconstruire !

Rarécourt, avec quelques dommages localisés, échappe de peu à cette destruction quasi totale touchant pourtant des villages proches.

(sur la carte, en noir : les villages totalement en ruine. En nuances de gris : les villages partiellement détruits)

 

 

village_detruit.jpgAvant de pouvoir recontruire, il faut faire face à l'urgence : remettre le sol en état, délimiter la zone rouge (zone impropre à toute nouvelle utilisation), recréer toutes les infrastructures et réseaux nécessaire, retrouver les limites parcellaires, etc...