Esprit de Clocher... à Partager !

Visiter

Le tableau de l'autel représente Saint Nicolas en compagnie de garçonnets ; on remarquera que sa composition ressemble à celle du tableau de l'autel Sainte Marie mais inversé.

Devant l'autel, vous pouvez voir quatre statues en bois polychrome.

De gauche à droite vous apercevez :

Saint Amant, Saint Nicolas, Saint Louis Gonzague et Saint Eloi.

Saint Louis Gonzague ou Aloysius Gonzaga a vécu au 16e siècle. Il est fondateur d'un ordre religieux. Fêté le 21 juin, il est le patron des étudiants, de la jeunesse chrétienne, des novices jésuites, des malades de la peste ainsi que de leurs soignants.

Saint Eloi est bien connu par la chanson populaire :

« C'est l'bon roi Dagobert

Qu'a mis sa culotte à l'envers

Le bon Saint Eloi,

Lui dit ô mon roi... »

La tradition fait de Saint Eloi l'un des plus habiles orfèvre et forgeron mérovingien. Au service du roi Clotaire II, il devient ministre des finances de son fils Dagobert 1er. Il est nommé évêque de Noyon (Oise) et évangélise les Flandres.

Rarécourt était la patrie de nombreux étameurs et fondeurs d'étain qui proposaient leurs services jusqu'en Flandres. Saint Eloi, accompagné d'une enclume, était leur patron.

Le vitrail de droite figure Saint Nicolas et les trois enfants ressuscités. Saint Nicolas, évêque de Myre (actuelle Turquie) est représenté très souvent accompagné de trois petits enfants qu'il ressuscita alors qu'ils avaient été découpés en morceaux et mis au saloir par un boucher malfaisant. Le patron des Lorrains et des enfants est célébré le 6 décembre dans l'Est de la France ainsi qu'en Europe du Nord et de l'Est. A cette occasion un volontaire déguisé en évêque se promène dans les rues avec son âne, distribuant des friandises aux enfants sages. Il est parfois suivi du père Fouettard qui châtie les enfants turbulents.

Retour

Ecrit par Marianne Amory avec le concours de Gilbert Suy

Clichés de Marianne Amory