Esprit de Clocher... à Partager !

Visiter

vieille CP rue basseLa pompe Noël (rue Basse)

 

Près du 8 rue Basse, vous apercevrez une pompe à eau. Dans la fonte, vous pourrez voir les inscriptions "pompes Noël Paris Liverdun - usines de la Flie".

Nicolas Noël, natif de Volkange en Moselle fonde son usine de fonderie à Paris vers 1865/1866. Spécialisé dans les pompes, son activité prend vite de l'essor et il obtient 9 diplômes d'honneur et près de 300 médailles d'or et d'argent en France et à l'étranger pour ses innovations.

En 1871, il est exproprié de son usine avenue Parmentier à cause des travaux d'urbanisation entrepris par le baron Haussmann.

La guerre franco-prussienne vient alors de prendre fin et sa région natale a été annexée par l'empire. Il décide de fonder son usine à Liverdun en Meurthe-et-Moselle, à proximité de la frontière définie par le traité de Francfort.

Au mois de mai 1892, la nouvelle usine de la société anonyme des pompes Noël est presque achevée.

Elle est agrandie en 1899 par l'architecte nancéen Louis Lanternier. Cette même année, le protégé de la famille Noël, Jean Baptiste Lacoste, ingénieur des arts et métiers prend la direction des usines de Liverdun et de Tournus en Bourgonge. Nicolas Noël vient de perdre sa femme et prend la charge de maire de Liverdun l'année suivante.

En 1914, quelques mois avant le début de la Première Guerre Mondiale, Nicolas Noël décède et Jean Baptiste Lacoste devient propriétaire des usines. La production s'adapte aux besoins des armées: les usines Noël fournissent les pompes de tranchées, greandes et du matériel de fonderie pour porduire les obus de 155. C'est pendant la Guerre que Jean Baptiste lacoste rencontre Camille et Henri Cavallier, industriels à Pont à Mousson.

En 1918, les usines des pompes Noël et l'usine de fonderie de Pont à Mousson s'associent; elles fusionneront en 1961. La production s'oriente alors exclusivement vers la tuyauterie de fonte et devient pionnière dans le procédé de production par "centrifugation".

En 1970, l'usine de Pont à Mousson fusionne avec le groupe verrier Saint Gobain et devient le leader mondial des tuyaux d'assinissement en fonte et des plaques d'égout. Malheureusement le destin de l'usine de Liverdun suit celui de la sidérurgie lorraine. La production est arrêtée en 2003 et l'usine ferme ses portes en 2005.

La société Noël produisait de nombreux modèles de pompes de la pome domestique à la pome à incendie. Ces produits étaient distribués dans toute la France. Vous pourrez voir une autre pompe Noël devant le n°10 de la rue du Terral.

Texte: Marianne AMORY

Encart publicitaire dans la "Revue industrielle" du 4 janvier 1913 - Crédit photo: BNF

Revue industrielle 04.01.1913BNF