Esprit de Clocher... à Partager !

Visiter

Le presbytère (place de l'église)

 

Le presbytère se trouve à la sortie de l'ancien cimetière.

Dès le début du Moyen Age, les cimetières jouxtaient les églises. En effet, enterrer ses morts au plus près d'un lieu saint, voir à l'intérieur de celui-ci était, pensait-on, une garantie de bénéficier d'une intercession divine afin de rejoindre le Paradis après le Jugement Dernier.

Le clergé administrait alors les lieux d'inhumation. Cette configuration est encore visible dans certains villages des environs tels Beaulieu-en-Argonne, Brocourt-en-Argonne ou Foucaucourt-sur-Thabas.

Or à partir des années 1750, les dirigeants commençèrent à se préoccuper de la proximité entre morts et vivants, particulièrement dans les grandes agglomérations, pour les raisons sanitaires qu'on imagine.

Le décret du 23 Prairial de l'an XII (12 juin 1804) bascula la gestion des cimetières vers les autorités municipales. Il interdit les inhumations dans les églises et les lieux privés et obligea les communes à créer de nouveaux cimetières clôturés hors de l'enceinte des villes.

Dès 1878, la commune de Rarécourt se soucia du manque de place dans son cimetière et des risques épidémiques. Un premier emplacement avait été déterminé mais devant le mécontentement populaire sur le choix de l'endroit, le projet fut abandonné. Finalement, c'est en 1902 que le Conseil Municipal vota le transfert du cimetière vers le chemin d'Auzéville.

La présence d'une croix sur le monument aux morts et d'une ancienne stèle funéraire le long de l'église évoquent l'ancien usage de cet endroit.

L'imposant presbytère forme l'angle entre la rue de l'église et la petite place derrière l'église.

L'abbé Henri Hiblot fut le dernier curé de Rarécourt, il quitta ses fonctions en 1984. Liste des curés de Rarécourt

presbytere

Texte et photographies: Marianne AMORY - Documentation: Marc KLEIN